Le crédit d’impôt pour l’assistance informatique à domicile : comment ça marche ?

Depuis quelques années déjà, les services à la personne bénéficient, de la part de l’État, d’un allègement sous forme de crédit d’impôt. Cette mesure facilite la couverture des prestations de services à domicile sollicitées par les particuliers. Quels sont les rouages de cette procédure spécifiquement pour l’assistance informatique ?

Le crédit d’impôt pour les services à domicile

Contrairement à ce que beaucoup peuvent imaginer, les gouvernements ne travaillent pas que leur image à l’extérieur de leurs frontières. Les conditions de vie des citoyens comptent tout autant. Ainsi, depuis 2007, il est désormais possible qu’un particulier, sollicitant un service informatique à domicile, puisse bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt sur le revenu portant sur 50 % du coût total de la prestation de service.

Mais notez bien que ce profit ne concerne que les sollicitations de service auprès des sociétés agrées « service à la personne ». Le particulier doit donc mieux comprendre le fonctionnement de ce crédit afin de gérer ses dépenses en fonction du devis de la prestation.

Le crédit d'impôt pour l'assistance informatique à domicile : comment ça marche ?

Le fonctionnement du crédit d’impôt pour l’assistance informatique

L’exploitation du crédit d’impôt répond à certains critères importants. Dans le cas où vous êtes imposable, et que vous payez des impôts, un taux de 50 % de vos dépenses en assistance informatique est déduit de votre déclaration d’impôts, peu importe votre tranche d’imposition.

Pour les particuliers qui ne sont pas soumis à l’imposition ou dont le montant des impôts dus est inférieur au montant du crédit à allouer, il est également possible de profiter d’une réduction. Il faut simplement remplir deux conditions : avoir été salarié ou chômeur pendant 3 mois dans l’année et faire une déclaration des dépenses en assistance informatique à domicile. Cela facilite une récupération, par chèque du Trésor public, d’une proportion de 50 % de la somme totale dépensée.

Cependant, il existe certains plafonds à respecter pour bénéficier du crédit d’impôt. Ces limites ont trait :

  • au montant total des dépenses ouvrant l’accès au crédit d’impôt pour les services à la personne. Elles sont augmentées pour ceux qui ont des enfants à charge et des membres directs de famille de plus de 65 ans ;
  • au seuil spécifique imposé à l’assistance informatique.

Pour les contribuables souhaitant profiter du crédit d’impôt, il est impératif de connaitre le déroulement de la déclaration d’impôt.

La procédure de la déclaration d’impôt

Vous avez deux choix : celui de faire appel à des particuliers ou celui de contacter des organismes spécialisés qui vous facilitent les procédures administratives dans l’obtention de votre crédit d’impôt.

Voici les étapes à suivre :

  • Réception de la facture des prestations de la part de l’organisme ;
  • Réception d’une attestation fiscale à joindre à votre déclaration d’impôt ;
  • Déduction de la somme inscrite sur l’attestation de votre déclaration de revenus ;
  • Remplissage de votre déclaration de revenus.

Par ailleurs, l’aide de l’État, dans le cadre de l’assistance informatique à domicile, concerne :

  • Les livraisons de matériels ;
  • Les réparations ;
  • Les opérations de mise en service ;
  • Les installations ;
  • Les services de maintenance ;
  • Les leçons d’initiation et les formations portant sur le matériel informatique et les logiciels non professionnels.